Le vodoun LEGBA au couvent du marabout sérieux

Le LÊGBA domestique est un fétiche universel pour tous communément appelé Xwégbé Legbâ le fétiche de la maison. Il représente l’un des premiers disciples de la divinité Vaudou. Il est universel à cause de sa puissance de protection et ces bienfaits pour tous. Pour hériter de ce Vaudou et l’installer dans sa maison il est impératif de procéder à une consultation du Fâ qui est un moyen clé de connaissance de soi, des interdits que possède sa personne et son ange gardien, les comportements à adopter pour obtenir une fluidité dans la vie. Après la consultation du Fâ chez un vrai marabout, les résultats qui y découle, nous montre comment le fétiche protecteur sera préparé et construit, à quel endroit de la maison il sera planté et de quel manière on lui fera les offrandes. Avant tous travaux il est aussi connu le Kpôli qui représente la base du fondement de votre personne. Le Kpôli est individuel et propre à un individu.

Après avoir pris connaissance des dires du Fâ qui sont les résultats de la consultation du Vrai marabout et les exigences du Kpoli, le prêtre du ou Boconon, se met dans le rassemblement de tous les ingrédients qui interviennent dans la construction du fétiche Legbâ. Les ingrédients varient en fonction du Kpôli qui est sur le Fâ.

La construction du Legbâ se fait uniquement en journée, aucune femme ne doit assister à sa cérémonie de construction et d’installation. Les ingrédients majeurs utilisés qui se retrouve dans tous les rituels de construction du Legbâ sont le Ata, Ovi, l’huile de palme, les animaux en sacrifices, le linge blanc et la terre rouge spécialement destinée pour ce travail.

Pour ce qui est de la partie visible, Agbo-Lègbâ est représenté par une bute de terre aux formes plus ou moins humaines avec souvent un phallus démesuré. Les représentations de lègba traînent partout dans les villes, il n'a pas une place fixe. On les voit aux seuils des habitations, des lieux publiques et à tous les coins de rues dans les vieilles citées. C'est lui même il décide de là où il restera.

On peut même dire que la composition du lègbâ est la face du vodou avec les offrandes de sang des animaux, d’huile de palme et de farine de maïs et autres compositions avec lesquelles on le barbouille régulièrement. Il gradit au cours du temps. Il fait ces bient en fonction de l'importance qu'on lui porte et des offrandes régulières. Il est important de consulter régulièrement le vrai marabout afin de savoir comment le Fétiche protecteur évolue et de savoir ces demandes.

Lorsque la cérémonie de construction et d’installation est finie , il est important de respecter périodiquement le service d’offrande. Au cours du service des offrandes se font les demandes, l’expression des préoccupations, la résolution des problèmes. Il est permis de demander tous ce qu’on veut au fétiche Lêgba sauf  le mal de son prochain. Après expression des demandes accompagne une promesse de remerciement qui est important pour obtenir les demandes et ceci à temps. Pour ce qui concerne la promesse, seuls les ingrédients utilisés pour faire les offrandes sont à proposer.

Comme le dit-on la promesse est une dette, il est important de s'en rappeler et de venir la tenir lorsqu’on remarque qu’une partie au moins est déjà fait par le fétiche.

Le Vaudou en général ne fait aucun mal, il contribue plutôt au bonheur, à la protection, à la joie des personnes qui l’adore. Le mal qui y découle parfois n’est qu’une manipulation volontaire des personnes de mauvais caractère.

Pour plus d'information, veuillez contacter le Maître Marabout AFFOGBAKOR au +229 69 06 16 32

marabout africain AFFOGBAKO3

Annuaire web